Gaby Gravel, une idée ou en affaires, sécurisez votre nom de domaine

Gaby Gravel

Que vous soyez derrière le personnage de Gaby Gravel de la populaire émission Like-moi!, ou derrière une idée ou en affaires, il est important de sécurisez votre nom de domaine.

Même si vous n’avez pas l’intention à court terme de lancer un site Internet, il est important de le faire.

Ça peut vous évitez bien des tracas et surtout que d’autres profites « internetement » du succès que vous pourriez obtenir.

La semaine dernière sur des enchères sur GoDaddy.com, le nom gabygravel.com a été vendu 115$. Des gens ont spéculé sur la vente de ce site du populaire personnage dans Like-moi! incarnez par Florence Longpré.

Les producteurs de l’émission ont erré dans tout cela et espérons que ce sont eux qui ont acheté le nom de domaine car dans les capsules humoristiques de Gaby Gravel, on peut y voir le look d’un site Internet du nom de gabygravel.com.

Dans le passé, dans l’émission 450, chemin du golf, les producteurs avaient oublié d’acheter le nom de l’entreprise fictive où quelques personnages de l’émission travaillait, Site Cité.

Site Cité, n’avait pas la popularité actuelle de Gaby Gravel, mais ne jamais perdre de vue que tout producteur d’émisison de télé, dans lequel un personnage principal plus populaire que l’émission, un important nom de produit, même fictif, devrait être sécurisez via un nom de domaine.

Sécurisez votre nom de domaine, aussi parce que le .COM c’est le réflexe naturel des internautes quand viens le temps d’un songer à un nom de domaine.

Un .COM coûte moins de 12$ chez des régistraires comme GoDaddy.com.

Pourquoi s’en priver?

 

Ayez une infolettre qui informe

Comme son nom l’indique, l’infolettre, est une lettre d’information envoyée par courriel, son but premier est donc d’informer le destinataire.

Généralement quand on veut informer le destinataire, surtout en marketing, c’est pour lui faire part d’une nouveauté ou d’une promotion de votre entreprise.

Dans ce cas-ci, un mauvais exemple, les restaurants A&W ont envoyé une infolettre le mercredi 4 janvier pour informer leur clientèle que leur Buddy Burger au poulet était à 2,50$. Le tout, comme si c’était une promotion ou un nouveau produit. Or, c’est un produit qui existait en 2016 et ce n’est pas une promotion mais son prix régulier.

Infolettre A&W sur le Buddy burger au poulet

Les lecteurs ne sont pas dupes. Certes envoyer l’infolettre à 10h30 pour une chaîne de restaurants, peut amener des clients pour l’heure du midi. Mais essayer au moins d’informer les clients d’une promotion ou d’une nouveauté, pas juste utiliser l’infolettre pour lever la main et dire que vous existez.

L’infolettre est un outil de marketing qui peut être très effiace, à condition de que vous l’utilisez judicieusement. Attention de l’utiliser dans les règles de l’art c’est à dire de l’envoyer qu’à vos abonnés et d’avoir un lien visibile pour se désabonner, Les règles sont strictes au Canada quant à l’envoi d’infolettre non sollicitée et passible d’amendes qui peuvent faire beaucoup de tort à votre entreprise.

Lisez-en davantage sur le site Internet du gouvernement du Canada qui explique bien ce qu’est la loi anti-pourriel.

10 prédictions techno pour 2017

Leaderglobe vous offre ses 10 prédictions techno pour 2017.

D’autres journaux vont cesser de publier
Plusieurs journaux dont au Québec La Presse vont cesser complètement de publier le format papier. Format vétuste et surtout les journaux format grand format qui appartiennent à une autre époque.

Délestement des réseaux sociaux
Un délestement des réseaux sociaux pour davantage socialiser en personne, voilà ce qui devrait être tendance en 2017.

Un nouveau réseau pour socialiser autrement
Facebook verra naître un compétiteur farouche en 2017. Est-ce que cela proviendra de l’Asie, de l’Europe ou des États-Unis de Donald Trump, qui entrera en fonction à la Maison Blanche le 20 janvier ou encore un besoin de contacts réels des humains? Quoi qu’il en soit la webosphère est dûe pour un nouveau réseau social, Facebook devient lourd.

Bousculement dans les moteurs de recherche
En 2017, Google, Bing et Yahoo vont voir un gros joueurs les bousculer comme moteur de recherche. Google devient difficile à trouver quelque chose, Bing stagne dans sa popularité que les anti-Microsoft se plaise à maintenir et Yahoo… bien n’est plus l’ombre de lui-même. Il y a beaucoup de place pour déranger ce trio et on devrait le voir apparaître en 2017.

2017, la continuité côté VR
En 2017, la VR continuera d’en décevoir plus d’un. Après la télé 3D qui a grandement déçue, la VR continuera dans la même voie avec ces lunettes qui rendent la réalité virtuelle un concept aux attentes inassouvies.

Les fournisseurs télé vont trembler
Dans le but de freiner le délestement de leurs clients et de peur de voir des compétiteurs américains arriver en sol canadien, le prix des forfaits des fournisseurs de télé vont devoir diminuer grandement.

Un Netflix++
En 2017, Netflix bonifiera son offre canadienne au point que cela deviendra un service essentiel pour plusieurs.

Le partage fera encore trembler les gouvernements socialistes
L’èconomie de partage prendra encore plus de place au Canada au point de faire trembler les gouvernements qu’ils soient fédéral, provincial ou municipal.

Le retour en force du Bitcoin et davantage de fermetures de commerces
L’arrivée de Donald Trump à la tête des États-Unis devrait coincider avec une remontée du Bitcoin tant au point de son utilisation plus répandue que son prix qui devrait dépasser les $1000 US. Faut d’avoir un site Internet efficace et de ne pas offrir la possibilité de commander leur éventail de produits en ligne, de nombreux petits et grands commerces devront fermer en 2017.

La techno nord-américaine au firmament
Toujours avec l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, cela favorisera le dévelopoement de technologie nord-américaine au détriment des technos étrangères.

Une petite dernière
Dernière prédiction techno pour 2017. Le fabricant automobile Tesla devra affronter cette année des compétiteurs plus féroces ce qui fera en sorte qu’elle devra se surpasser sinon se chercher des partenaires pour assurer son leadership technologique en matière de véhicule électrique.

Bonne année 2017 à tous!

 

Promotion Make your website great again

Make your website great again

Leaderglobe lance sa promotion de fin d’année 2016 « Make your website great again ». Obtenez un rabais de 20% sur le remake de votre site Internet actuel.

La promotion est en vigueur jusqu’au 22 décembre 2016.

Pourquoi ne pas profiter de cette promotion pour redonner de la vigueur à votre site Internet?

Leaderglobe est spécialisée dans la conception de site Internet, dans la rénovation de site Internet et également dans le référencement de site Internet. Comme entreprise nous comprenons la nécessité d’un site web efficace qui répond à vos besoins et non à ceux du développeur de site Internet.

N’hésitez pas à nous contacter pour redonner vie à votre site Internet.  « Make your website great again ».

Plongez en 2017 en redonnant à votre site web sa vitalité d’autrefois.

Un site web efficace est primordial pour votre petite moyenne ou grande entreprise. Il peut augmenter vos ventes ou être un excellent appui à celles-ci.

En 2017 il est inconcevable de ne pas avoir un site Internet qui répond à vos attentes ainsi qu’à celles de vos clients actuels et clients potentiels.

Notez comme le dit le texte au début, la promotion s’applique seulement au remake d’un site web existant. Le site vous sera livré en 2017.

Nouveau logo pour Taco Bell

Nouveau logo de Taco Bell
ancien logo de Taco Bell
Ancien logo de Taco Bell

Sérieusement, pourquoi dépenser autant d’argent dans quelque chose qui n’apportera rien à l’entreprise alors qu’elle détenait déjà un logo gagnant et reconnu internationalement par des milions de personnes?

En chaîne de fast-food comme A&W, McDonald’s, Burger King et autres, l’important est l’histoire, et d’ancrer dans la tête des gens un logo qui sera reconnu au fil des années et avec une couleur associé à votre entreprise.

Par exemple au Canada dans les fast-food, le rouge et blanc est à PFK, l’organge à A&W, le jaune à McDonald’s, le rouge à Burger King, le bleu à Harvey’s, le blanc sur fond rouge à Wend’ys pas de chicane.

Taco Bell avait le mauve et un vieux rose fuschia… voila qu’elle s’appropie d’une couleur qui rappelle davantage l’association à une campagne contre le cancer qu’une chaîne de fast-food. Heureusement elle n’a pas modifié sa cloche car encore une fois en fast-food, il est important d’avoir son symbole qui est facile à reconnaître.

PFK a le Colonel Sanders, McDonald’s les arches jaunes, A&W le « A&W » stylisée et Taco Bell a sa cloche.

Chez Leaderglobe nous savons qu’une entreprise doit se démarquer par son logo spécialement dans une chaîne de restauration. Il ne faut pas changer une recette gagnante. On ne modifie pas un logo qui est reconnu par des millions de personnes au fil des années. Sauf si on se sent inconfortable dans la position de leader de notre marché, là on prend cette mauvaise décision et c’est selon Leaderglobe ce que Taco Bell viens de faire.

En technologie il est courant de vouloir renouveller son logo, pour cause de modernisme, d’être plus dans le vent, spécialement les entreprises techno qui vendent au grand public.

La corporation Yum! Brands, maison mère de Taco Bell connaît pourtant la recette gagnant d’un bon logo, elle qui possède déjà aux États-Unis les KFC (PFK au Canada) et Pizza Hut.

Attention client de CIBC, hameçonnage (« pishing ») très présent

cibc-logo

L’hameçonnage mieux connu sous le terme anglophone pishing est très présent par les temps qui courent.

Nombreux reçoivent des courriels qui ont l’apparence d’être légitimement de la banque CIBC et souvent en Anglais et signés « CIBC Senior Security Advisor », mais qui sont en réalité une vraie arnaque.

Les courriels sont supposés vous mener vers une adresse légitime de CIBC, Ne cliquer pas sur l’hyperlien, celui-ci arrive sur une page qui a toute les apparences d’une page légitime de la CIBC.

Voici de quoi à l’air le courriel en question. Soyez vigilants!

Exemple de courriel d'hameçonnage
Exemple de courriel d’hameçonnage qui tente de se faire passer pour la CIBC

 

Entrepreneurs, utilisez les réseaux sociaux mais soyez indépendants d’eux en ayant votre propre site Internet

social_media_icons[1]

Bon nombre d’entrepreneurs utilisent les réseaux sociaux pour mousser leurs services et étendre leur réseau potentiel de clients.

C’est une bonne chose si c’est fait de façon intelligente et en support à votre site Internet.

Car bon nombre d’entrepreneurs nouveaux sur Internet n’utilisent que les réseaux sociaux mais n’ont pas de présence sur Internet.

Qu’arrivent-ils si Facebook devient payants ou que Twitter ferme ou que Youtube devient à deux vitesses? Déjà sur Facebook, si vous avez X nombres de personnes qui aiment la page de votre entreprise, si vous publiez un statut, Facebook va restreindre la portée de votre statut en vous suggérant d’acquérir de la publicité pour le mousser.

Donc, entrepreneurs, utilisez-les mais soyez indépendants de la destinée de ces réseaux sociaux et ayez votre propre site Internet.

Vous avez entre les mains la destinée de votre site Internet et ce qu’importe le réseau social qui survivra à long terme.

C’est sur quoi tout entrepreneur devrait miser avant de miser sur les réseaux sociaux.

Chez Leaderglobe nous comprenons que certains entrepreneurs préfèrent miser sur une page Facebook faute de budget mais non c’est une erreur. Assurez-vous au minimum d’une présente sur Internet avec ne serait ce www.nom-de-votre-entreprise.com et sur ce site un lien vers votre compte Twitter, Facebook, Pintereist ou autre réseau social.

Ayez pignon sur rue sur l’Internet, c’est essentiel!

Dans un futur article nous parlerons du choix d’un nom de domaine pour votre site Internet.

Le sociofinancement et les contreparties

dollar-signe

Leaderglobe aime beaucoup contribuer au sociofinancement de startup ou de lancement de produits ou lancement d’entreprises en échange de contreparties ou de produits innovateurs.

Mais avec les investissements effectués au courant des dernier semestres, une chose ressort malheureusement du lot et c’est agaçant pour les gens qui sociofinancent les entreprises.

Le point est que certaines entreprises ne livrent pas la marchandise.

Une fois qu’elles ont reçu l’argent elles oublient les contreparties et se fichent complètement ou presque des gens qui ont contribué à leur sociofinancement? Parfois même ils livrent les produits avec des retards avec un agenda insoutenable. Parfois ils ne livrent jamais les contreparties, bref après 9 mois on les attend toujours.

Comme entrepreneur il faut être dûment effronté pour quémander de l’argent sur un site de sociofinancement et ne pas respecté ses engagements. Encore plus, lorsque la personne qui a pris son temps pour donner de l’argent vous interpelle sur les contreparties qui ne sont pas arrivés après plusieurs mois et que rien ne bouge.

Jeunes entrepreneurs, petit conseil ici. Si vous lancez une startup ou un nouveau produit, respectez vos engagements que ce soit pour la plus petite contribution jusqu’à la plus grande. Oui de légers délais peuvent survenir,ça arrive, mais de long délai voire même ignorer complètement vos « contributeurs » de sociofinancement est inacceptable.

Si vous ne respectez pas ce donc à quoi vous vous êtes engagés, vous êtes bien mal parti dans le monde de l’entrepreneurship.

Pire encore, quand viendra le temps de quémander davantage d’argent, car oui vous en aurez besoin d’avantage, les contributeurs pourraient vous ignorez.

Pensez à une chose, lorsque vous allez sur un site de sociofinancement pour quémander de l’argent, c’est monsieur et madame tout le monde qui peuvent vous envoyer de l’argent, mais ce sont aussi des hommes d’affaires, des banquiers ou des gens influents qui tâtent le terrain pour voir quelle genre de personnes vous êtes en affaires.

Ne déçevez jamais les gens qui vous avançent de l’argent, cela pourrait courir à votre perte. L’argent est la raison d’être en affaire ne l’oubliez jamais.

 

 

Acceptez ou pas de la pub contextuelle sur son site Internet?

pub-contextuelle

Vous avez un site Internet qui a beaucoup de visiteurs et vous songez à accepter de la pub contextuelle sur votre site Internet.

Pourquoi pas, ça peut rapporter!

La pub contextuelle dans son concept est simple, elle s’affichera sur le site Internet en fonction des sites que le visiteur, l’internaute, a visité auparavant et par enchère, c’est à dire que le publicitaire qui a misé le plus pour le contexte d’un mot-clé ou d’une expression mot-clé, verra sa publicité s’afficher. L’entreprise Doubleclick, maintenant sous le gîron de Google, avait développé au début des années 2000, le principe DART Dynamic Advertising Reporting & Targeting), afin de mieux cibler l’internaute avec des publicités qui auront le potentiel de lui être plus intéressantes. Par exemple si l’internaute arrivait du site MEC et qu’il consultait les tentes, il se peut que quand il arrivera sur le site Internet utilisant une technologie publicitaire telle que Doubleclick qu’il voit des publicités de tentes s’afficher sur le site en question.

Vous est-il déjà arrivé d’aboutir sur un site américain, tel que CNN.com, et d’y voir des publicités locales? Avec l’adresse IP de votre ordinateur les publicitaires peuvent savoir facilement où vous vous situez. C’est encore une fois la technologie DART de Doubleclick.

La technologie de Doubleclick était tellement avancée que Google a étendu 3,1 milliards de dollars américains pour acquérir l’entreprise en avril 2007.

Dans d’autres cas, la publicité peut être contextuelle au contenu du site que l’internaute visite, dans ce cas-ci, votre site. Donc si vous avez un site Internet qui donne des conseils de coaching, il se peut que l’internaute en visitant votre site Internet, voit des publicités reliés au monde du coaching et ça inclut parfois vos compétiteurs.

La publicité de vos compétiteurs sur votre site, voilà un des côtés sombres d’accepter de la pub contextuelle sur votre site Internet. Mais les plateformes sont assez bien faites que vous avez la possibilité de bloquer tout URL de compétiteurs pour ainsi que leurs publicités

Un autre côté sombre, celui-là est davantage en terme de comportement de l’internaute. Oui la publicité contextuelle peut vous rapporter mais elle vous rapporte que si le visiteur clique sur la publicité et ainsi il quitte donc votre site Internet. Vous aurez de l’argent mais votre site ne se sera pas fait connaître. Potentiellement! Potentiellement car on ne sait pas après combien de temps le visiteur cliquera sur votre site. Après 2 minutes ou après 5 secondes. Vous ne pouvez pas le savoir.

Pour éviter cela, il y a aussi la publicité au CPM, c’est à dire qui vous paie l’affichage par 1000. Ainsi si un publicitaire achète de la publicité à CPM pour votre site à 15$. Cela veut dire que chaque fois qu’une publicité au CPM s’affiche sur votre site Internet, vous empochez la portion qui vous revient de (15$ divisé par 1000). Mais ce type de publicité est plus rare et est souvent acquise que sur des sites à très grand volume, c’est à dire d’au moins 10 000 visiteurs par jour.
publicite-contextuelleFinalement le dernier point sombre de la publicité contextuelle sur votre site Internet est d’y voir des publicités dont vous ne voulez pas ou encore qui font un peu contraste avec la thématique de votre site. Si par exemple vous avez un site Internet pour les végétariens, vous n’aimeriez certainement pas y voir qu’un épicier national quelconque met en rabait cette semaine la livre de porc à 1,50$ la livre. Ou encore certaines personnes sont plus frileuses à voir des publicités de catégories de sites Internet sur leur site comme par exemple, des sites de rencontre ou encore des sites de voyances ou des sites de boutiques érotiques.  Les plateformes offrent la possibilité de bloquer des catégories de publicités.

Mais il y a une chose avec les plateformes et que vous ne pouvez pas contrôler dans le cas de la publicité contextuelle et c’est de la publicité qui s’affiche sur votre site et qui fait étrange à voir là. Comme par exemple, ici, sur le site femmedinfluence.fr, la publicité du Salon de l’Homme de Montréal s’est affiché. Un site voué à une clientèle féminine sur laquelle on voit une publicité d’un salon destiné aux hommes. Un peu étrange. Il est quasiment impossible de contrôler cela avec les plateformes,sinon que de bloquer l’URL du site en question afin que cela ne se reproduise plus, dans la plupart des cas, 24 heures après que vous aurez bloqué l’URL du site en question.

Bien sûr accepté de la pub contextuelle est l’idéal pour tirer un revenu de votre site Internet, mais il y a aussi la possibilité que vous vendiez vous même la publicité ou encore que vous passiez par une agence locale.  Ces agences demandent souvent un volume moyen d’au moins 1 000 à 2000 pages vues par jouret une plus petite part du gâteau vous reviendra que si vous allez avec de la publicité contextuelle comme celle utilisant la technologie DART.

 

Il y a de la place pour de nouveaux moteurs de recherche

moteur-de-recherche

Pendant que Google a une position très forte dans les moteurs de recherche et que l’adversaire majeur, Bing, se meurt, Yahoo n’a jamais été capable d’offrir une troisième voix et Mamma et Gigablast n’ont jamais levé. DuckDuckGo gagne en popularité mais demeure encore très geek au niveau de son auditoire, Baidu peine à s’internationaliser alors que sa position en Chine est dominante, même chose du côté de Yandex en Russie.

Il y a donc de la place pour d’autres moteurs de recherche sur Internet.

Dans cet univers des moteurs de recherche, il y a aussi des moteurs à mission très spécifique comme Finkiac, qui permet de chercher des citations à l’intérieur de tous les scripts des épisodes des Simpsons ou encore Ahmia qui permet de trouver des sites .onion du Darkweb ou encore Deepweb ou si vous préférez du web caché ou d’autres nomment le web invisible.

Verrons nous apparaître d’autres moteurs de recherche?  Oui, assurément.

Pourront-ils faire une vive compétition à Google?  Ça c’est une autre histoire.

Développer un moteur de recherche général du même type que Google peut coûter des centaines de millions en recherche et développement. Mais pourquoi se casser la tête? Pourquoi ne pas y aller avec la simplicité plutôt qu’en partant visé de déloger Google? Il faut mettre son égo de côté et débuter avec modestie.

Pourquoi les Amazon, Oracle et Apple de ce monde, qui ont des zilliards en banque, ne développent pas un moteur de recherche et ce même conjointement?  Un moteur de recherche capable de rivaliser nez à nez avec Google. Justement, parce que les égos des dirigeants de ses entreprises sont trop forts dans la vallée de silicone.

Pendant ce temps Google domine et ne sert pas bien l’internaute car il y est de plus en plus difficile d’y trouver facilement de l’information.
Leaderglobe jongle avec l’idée de créer un nouveau moteur de recherche, mais le temps et les ressources manquent. Peut être que cela finira par voir le jour via quelconque partenariat.

Voici une liste de tous les moteurs de recherche qui existent présentement.